Une conférence donnée avec Kevin à Agile Grenoble 2020

Dans Scrum, les équipes sont auto-organisées.
Souvent, dans les entreprises pyramidales, les équipes Scrum souffrent malgré tout d’un management directif, et ne se sont donc pas pleinement autonomes.
Certes, une solution serait d’être dans une entreprise libérée, où les équipes sont pleinement libres.
Mais toutes les entreprises ne sont pas libérées ni libérables.
Est-ce qu’on ne pourrait pas trouver un équilibre entre les deux : définir des équipes autonomes même au sein d’entreprises hiérarchisée ?

Nous partirons de deux retours d’expérience contrastés, un d’une petite entreprise libérée,
un autre d’une équipe autonome au sein d’une entreprise dynamique mais plus hiérarchisée.

Nous essaierons de répondre aux questions suivantes :

  • pourquoi rendre une équipe autonome ?
  • comment s’y prendre ? quels sont les écueils à éviter ?
  • comment l’équipe autonome va-t-elle traverser tous les moments de sa vie, notamment ceux en contact avec un extérieur classiquement directif ?
  • quelles sont les nouvelles attributions des Scrum Master, Product Owner et Manager qui vont interagir avec cette équipe autonome ?

Slides présentés pendant la conf

Captation video de la conf

Conf donnée à Agile Grenoble 2020

Vous avez tous déjà reçu des amis chez vous pour une soirée, vous avez tous été hôte.
La métaphore de l’hôte (Host Leadership par McKergow), très féconde, permet d’appréhender les activités d’un leader.
On y examine toutes les activités d’un hôte, de quelqu’un qui reçoit : accueillir, mettre à l’aise, cuisiner….
On transpose ensuite ces activités au rôle de leader : recruter, animer, obtenir des budgets…

Cette transposition est très riche quand on l’applique à un contexte Scrum : sur les rôles de Scrum Master, de Product Owner.
Elle permet de aussi de mieux voir ce que l’on attend d’un Manager d’équipes Scrum.
On peut même considérer l’équipe Scrum comme un hôte.

Je vous propose d’approfondir cette métaphore, puis de nous appuyer dessus pour revisiter l’écosystème Scrum,
ce qui nous donnera un éclairage sur les rôles que chacun joue et où il.elle intervient.

Peut-être en apprendrez-vous un peu sur vos activités !

Slides présentés pendant la conf

Captation video de la conf

Conf donnée à Agile Grenoble 2019

Difficile parfois d’être efficace, d’avoir un impact sur les choses quand on s’essaye au rôle de Scrum Master. Comment agir sans interférer avec l’auto-organisation de l’équipe ou l’engagement de chacun ?
Pourtant, chacun a en lui les germes d’un savoir-être, envers les autres comme envers soi-même, qui va lui permettre d’évoluer dans le bon sens.
Encore faut-il passer certains aha, vivre certaines révélations, sur soi, sur les autres, sur les interactions avec chacun et avec l’équipe, avec l’organisation.
Le point commun de ces aha, basés sur des paradigmes différents (zen, pnl, systémique,…) c’est leur nature d’épiphanie, un avant et un après l’instant où l’on attrape le sens.
Cette présentation alternera les teasers de ces épiphanies et des cas concrets pour les illustrer.

Slides présentés pendant la conf

Ci dessous le pense-bête reprenant les grandes lignes

Conférence donnée à Agile Lyon 2019, Nouvelle Donne et Agile Grenoble 2019

Quand on est dans un environnement professionnel « toxique », on court le risque d’en souffrir ou, perdre son intégrité, son énergie, d’y laisser des plumes.

Il existe un certain nombre de postures, d’attitudes qui permettent de traverser ce genre d’épreuve pour en sortir grandi. Elles composent une approche « positive » par opposition à cet environnement « négatif »

J’évoquerai avec vous cette approche « positive », que j’illustrerai avec une expérience récente : un contexte flou, chaotique parfois, moralement dur. J’ai tenu pendant quatre ans. Et surtout, j’ai continué à progresser, à me développer pour enfin sortir par le haut, plus grandi qu’à mon arrivée.

Je propose d’évoquer avec vous les postures : « la posture du gentil neuneu », « jouer avec le système », « respecter chaque personne », « la motivation vient de l’intérieur », « nous ne sommes pas seuls », « commencer par la fin » etc… Je les illustrerai de moments clés de cette expérience, parfois surprenants.

C’est une conférence qui vise à illustrer comment mobiliser les ressources profondes qui sont à notre disposition quand nous en avons vraiment besoin en maintenant une approche positive et en tenant le poison à l’extérieur.

Slides présentés pendant la conf

Ci dessous le pense-bête reprenant les grandes lignes

Session de mise en route.
Partage sur les différentes réponses au questionnaire du dojo.
Exercice d’identification des traits LAB sur la base du récit d’une expérience.
Le casting semble bon, les interactions sont ok, manque peut-être un peu la dimension ludique, a trouver une ambiance légèrement plus stimulante.

C’est lors de ce déjeuner avec Gregory que j’ai évoqué la première fois cette idée d’une école, d’un style de management, que j’ai appelé “Ecole du Cygne Bleu”, pour faire une analogie avec une école de sabre japonais, tournée sur la discipline, la pratique d’un art, mais aussi de techniques martiales, efficaces, réelles et pragmatiques.

Une conférence chez Agile Grenoble 2017

RESUME

L’équipe a beau discuter durant le sprint planning, mais les user stories n’en sortent pas plus claires.

L’équipe a beau échanger durant la rétrospective, mais il n’en sort que peu d’actions concrètes d’amélioration.

Le problème, c’est que les besoins et les plans d’action n’apparaissent pas à la lumière, que l’on n’accouche pas vraiment, que des choses restent cachés.

Discuter c’est bien, écouter et faire parler c’est mieux. La maïeutique, l’art de faire accoucher, est le cœur de tout !

C’est un état d’esprit, une manière de faire, une façon de percevoir les flous. C’est aussi une volonté d’aller au fond des choses.

Dans la maïeutique il faut savoir vous effacer mais aussi parfois votre présence active fait la différence.

Et ce dialogue est indispensable pour faire émerger des user stories ou des plans d’actions clairs, adaptés et sur lesquels tous sont alignés, et trouver ainsi une bonne dynamique d’équipe.

CE QUE VOUS EN RETIREREZ

L’auditoire sera sensibilisé à :

  • L’importance de l’écoute active et de faire vraiment tout émerger.
  • Des techniques logiques pour sentir le flou, détecter le manque, clarifier.
  • Une approche d’analyse pour aller au fond des choses
  • Une activité clé : faire accoucher en faisant parler parce que votre interlocuteur se sent écouté.

De fait, cela permettra :

  • Une réunion de sprint planning avec le Product Owner qui vous permettra d’expliciter les vraies subtilités des User Stories
  • Une rétrospective où vous allez au fond des choses et où vous identifiez des actions d’amélioration vraiment efficaces

Je propose une session en mode conférence, composée essentiellement d’histoires vécues et de conseils pratiques.

Slides présentés pendant la conf

Ci dessous le pense-bête reprenant les grandes lignes