Les 3 métaphores

Le dojo c’est le lieu de l’enseignement d’un art martial, un savoir faire ancien et partagé.
Le dojo c’est aussi une façon de partager cet enseignement, essentiellement par la pratique.
Le dojo c’est aussi la population de ceux qui se réunissent régulièrement pour pratiquer.
Les sensations éprouvées en pratiquant, en apprenant, éveillent à une sensibilité martiale, à la recherche de l’efficacité. Ce processus est une métaphore éclairante de ce que nous visons : progresser dans notre action réelle et dans nos interactions.

Le Phoenix c’est cet animal mythologique qui brûle dans les flammes et renait de ses cendres. Il personnifie pour nous la danse que l’on mène pour se (ré)inventer sans cesse, à la fois dans la nouveauté et la continuité, jusqu’au changement complet.

Le travail que l’on mène pour prendre du recul, se poser, structure les expériences passées et concevoir les pistes futures, continuellement, fait de nous des phoenix. « We recreate ourselves at every turn » [To the Botton of ToP].

Paradoxalement pour un phoenix de feu (donc orange), nous avons choisi le bleu, l’ordre, pour illustrer la notion de cadre, de discipline qui nous est chère : s’astreindre à une discipline pour y trouver une assise qui permet d’apprendre, de changer, de créer.